jump to navigation

Faire mourrir son blog août 3, 2007

Posted by marijo in À lire !, À propos de moi, États d'âme, Critique, Vendredi.
trackback

Plusieurs ont fermé leurs blogs au début de l’été. La raison principale semble être le manque de temps. Mais en plus du temps que ça prend, il faut avoir l’inspiration pour écrire et des idées de sujets intéressants.

Moi, je gagne ma vie en écrivant tous les jours. Je suis une maniaque des mots. J’ai calculé et je dois taper en moyenne de 3000 à 4000 caractères par jour, en comptant les articles de mon travail, les mails envoyés, les conversations sur msn et les petites notes prises ici et là.

Ils faut aimer écrire pour blogger, c’est tout !

Il faut aussi accepter le fait qu’il y a le syndrome de la page blanche qui entre en ligne de compte quelquefois. Lorsqu’on travaille avec l’écriture, on est habitué à ce phénomène. On sait comment dealer avec. Les premières fois que ça arrive, on capote, on se demande si on a pas perdu toute notre inspiration. Finalement, elle revient.

Mon plus long syndrome de la page blanche a duré un an. Mais une chance pour moi, tout est revenu. Et lorsque c’est reparti, j’ai pondu dans la même année un roman, un scénario de court métrage, une histoire pour enfant et un projet de série télé.  Tout ça en ayant un emploi à temps plein. J’ai rattrapé le temps perdu mettons.

Alors c’est ça, c’est pas évident entretenir un blog. Il faut choisir des sujets attirants, plaire à ses lecteurs dans sa manière d’écrire. Je crois aussi que le fait d’écrire rapidement aide.

Il faut aussi accepter le fait qu’on peut se faire accoster dans la rue ou au Yulblog en se faisant dire « J’ai vu ton blog, c’est vraiment con ce que tu écris ». En travaillant comme journaliste, on le vit alors faut dealer avec.

Offrir ses mots au public gratuitement demande aussi une humilité certaine et une certaine confiance en soi pour ainsi se dévoiler sur la toile. Il faut aussi faire attention. J’aimais bien la célibataire-urbaine, (son blog est mort malheureusement), mais c’est sûr qu’en dévoilant son célibat sur la toile, on devient plus sujette à se faire aborder qu’en ne mettant que de simples clips vidéos.

Je n’ai pas l’intention de faire mourrir mon blog, n’ayez crainte.  Je me vois très bien, à 60 ans, en train de blogger, au bord de la mer.

*Pour l’orthographe, c’est sûr que mon ma part, c’est très important.  Je dois en échapper quelques unes. Mais il y a quand même quelques règles que tout le  monde doit savoir:

-touS – touTES : Ça, c’est quand on désigne plusieurs choses : tous les gens et non touT les gens

C’est l’erreur que je vois le plus souvent. Je vous reviendrai avec autres trucs plus tard. Vous avez assez lu comme ça pour aujourd’hui ! Et moi, j’ai assez écrit… je suis en congé aujourd’hui !!!

***

À venir:

-Des petits clips vidéos?

-Jésus était au Yulblog

Publicités

Commentaires»

1. Hikeman - août 3, 2007

Ce que j’ai trouvé avant de faire mourrir mon blogue c’est que de produire un texte par jour devenait difficile quand écrire n’est pas mon métier et que je ne voulais pas que cela empiète trop sur ma vie privée. L’autre chose c’est que lorsque l’on n’est pas habitué aux commentaires négatifs cela surprend toujours au début et ceci est sans parler du piège d’écrire pour plaire au lieu d’écrire pour soi.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :